Ateliers de langue innue

La langue innue vous intéresse? Vous avez envie de contribuer à la préservation des langues autochtones? Participez aux ateliers de langue innue!

Des ateliers pour Autochtones, de niveaux débutant et intermédiaire, à raison de 20 heures chacun, seront offerts dès janvier 2018!

L’horaire sera bâti en fonction de vos préférences et des disponibilités de la personne-ressource, madame Yvette Mollen. L’horaire officiel sera diffusé au mois de décembre prochain.

Pour manifester votre intérêt, remplissez le Formulaire d’intérêt.

 


 

Le Centre des Premières Nations Nikanite (CPNN) peut compter sur un appui financier provenant du ministère du Patrimoine canadien dans le cadre de son programme Programme des Autochtones – Initiative des langues autochtones pour l’année 2017-2018 pour mener à bien ce projet.

Yvette Mollen, la personne-ressource engagée pour donner les deux ateliers à l’Université du Québec à Chicoutimi, compte plus qu’une vingtaine d’années d’expérience en enseignement, en consultation et en traduction en langue innue. Tandis que l’atelier de niveau débutant comporte une initiation à la langue innue permettant aux Autochtones non locuteurs d’acquérir les bases quant à la grammaire et au vocabulaire, celui de niveau intermédiaire s’adresse plutôt aux Autochtones déjà locuteurs de la langue innue. Celui-ci vise notamment l’acquisition d’une fonctionnalité de la langue innue par l’utilisation de l’orthographe standardisée, dans le but de pouvoir comprendre, lire et écrire de courts textes.

Cette offre s’adresse aux étudiants autochtones de l’UQAC et des autres établissements d’enseignement ou de formation professionnelle du Saguenay–Lac-Saint-Jean, ainsi qu’aux résidents autochtones de la région. Patrimoine canadien souhaite ainsi contribuer à ce que les groupes autochtones puissent valoriser et renforcer leurs langues et leurs cultures.


Yvette Mollen

Yvette Mollen est une spécialiste de la langue innue. Elle représente un atout précieux et incontournable pour la sauvegarde, le développement et la revitalisation de la langue innue. Elle a enseigné l’innu pendant plusieurs années aux locuteurs de la langue. Elle a occupé le poste de directrice du secteur langue et culture à l’Institut Tshakapesh de 2003 à 2016. Présentement, elle est chargée de cours à l’Université de Montréal.

 

Partagez ...Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Email this to someone